La toute première fois

13-05-2020

Acheter sa première vraie "Voiture de Collection" est plus souvent un acte impulsif qu'un geste calculé. Pourtant, même si les sentiments entrent en compte, il est nécessaire d'établir une liste de critères qui permettront d'assurer à votre premier achat un niveau de garantie suffisant pour que votre passion reste pérenne. Et avec, votre portefeuille...


1. Le premier critère c'est le budget, c'est à dire la préservation de votre budget ! En effet l'achat d'un véhicule peut être bien négocié, encore faut-il que vous ayez de quoi le réparer et le restaurer, sur le moyen terme. En général vous allez examiner en priorité la côte et le prix des annonces, le prix de l’assurance, la consommation, le prix de la location d’un box, et ces éléments sont suffisamment fiables pour ne pas vous tromper. Par contre, les frais d'entretien et de réparation sont aléatoires et il faudra que vous puissiez, par la suite, allouer une partie de votre budget à ces postes pour maintenir votre véhicule en état de marche voire en conditions optimum pour le revendre. Dans tous les cas n'hésitez pas à utiliser les magazines d'annonces spécialisés pour vous faire une idée du prix moyen d'acquisition, et laissez-vous 20 à 30% de marge sur votre budget global.

2. Le deuxième critère concerne le coût de l'entretien régulier, que votre voiture soit un modèle de collection plus ancien ou une sportive d’occasion semi-récente par exemple. Nous ne parlons pas des coûts de remise en état des composants défectueux, car vous devriez les avoir comptabilisés dans le prix d'acquisition (ce sont des réparations obligatoires). En faisant des recherches vous pourrez trouver des informations sur le coût des consommables et des fluides, selon l'intervalle d’entretien. Comptez en général une révision tous les deux ans, car vous dépasserez rarement les 5000 kilomètres par an avec votre voiture de collection. Néanmoins il faudra au minimum renouveler au moins l'huile et le liquide de freins qui n’apprécient pas l’immobilité et les démarrages sur les petites distances.

Ce qui vous demandera plus d'attention c'est le remplacement des pièces d'usure... par exemple les amortisseurs, le pot d'échappement, le radiateur, l'alternateur, ou le démarreur. Nous vous conseillons à ce propos d'utiliser les services d'un réparateur agréé qui bénéficie d'un agrément spécifique auprès d'un fabricant de pièces spécialisé comme Bosch Classic par exemple.

3. Le troisième critère est lié au profil de la personne, professionnel ou particulier, qui vend le véhicule. En effet même si les documents tels que carnets et factures sont essentiels, car ils vous permettront de comprendre la chronologie des réparations et autres évènements,  la vraie découverte c'est la rencontre avec le propriétaire vendeur. Ce moment vous apportera l'échange et les éléments d'analyse nécessaires pour connaître l'utilisation habituelle du véhicule et ses antécédents. Sondez le véritable mobile de la vente et vérifiez par des questions la véracité des explications données, n'hésitez pas à croiser les éléments de réponse pour déterminer leur valeur réelle.

Lors de cette rencontre, il faudra essayer le véhicule (s'il est en état de marche bien sûr). Faites conduire d’abord le propriétaire et observez-le. Comment manoeuvre t-il le véhicule, sa conduite est-elle fluide, sentez-vous la passion et l'amour de la mécanique et le respect du véhicule se refléter dans sa manière de conduire ? Vous paraît-il soigneux ? Quand il aborde les qualités du véhicule, notez-vous une réflexion qui émane de l'utilisation régulière du véhicule ? Bien sûr n'oubliez pas de l'essayer vous même...

Dernières réflexions avant l'achat

Vous vous sentez prêt à passer à l'acte d'achat ? Le stylo vous démange ?
Alors c'est le moment de réfléchir une dernière fois à quelques questions fondamentales.

Que ferez-vous avec ce véhicule ? Quels déplacements pensez-vous effectuer ? Quels voyages ? En famille, seul, avec des amis, pour partir tout un week-end ? Si jamais vous pensez rouler longtemps avec ce véhicule, supportera t-il la chaleur ou la pluie sur de longs trajets ?
L'utilisation que vous en ferez déterminera les conséquences logiques liées aux réparations et à l'entretien... Certains freins se grippent systématiquement, les injections peuvent vieillir et le super sans plomb déposé depuis longtemps dans les circuits peut-être néfaste pour votre véhicule. Réfléchissez bien à l'usage habituel que vous ferez cette voiture.

Enfin, même si vous êtes tombé amoureux, penser à la revente le jour de l’achat vous épargnera des déboires plus tard... Les autos qui paraissent excellentes, en apparence, peuvent vite se dégrader. Ce qui plaît aujourd'hui peut ne plus plaire dans plusieurs années. Et si vous étiez déçu plus tard, pourrez-vous vendre facilement ce véhicule ? Le plus grand risque : tomber amoureux d'une autre voiture plus performante ou d'une qualité irréprochable... et devoir vendre celle-ci plus vite que prévu ! Quelle sera la côte le jour de la vente ?

Evidemment vous ne pouvez pas obtenir toutes les réponses à ces questions, alors visez la qualité, et dans le moindre doute, appelez votre garage préféré (devinez lequel) pour affiner les derniers détail ! Vous pourriez même utiliser les services de Recherche personnalisée du Garage de l'Aubépin, pour obtenir un résultat plus rapide et fiable.


#voiture #vehicule #achat #collection #prestige

Retrouvez cet article sur notre page Facebook