Revue

Les actualités et informations de la Mécanique Automobile

Découvrez les actualités du Garage de l'Aubépin, les informations techniques et spécialisées sur la mécanique automobile, la restauration de véhicules de collection, la préparation des tous-terrains, la recherche de véhicules de prestige...

Acheter un véhicule de collection ou de prestige aux enchères publiques

22/06/2020

Acheter son véhicule aux enchères, toujours une bonne affaire ?

Qu'elles viennent de flottes automobiles ou de saisies, les voitures que vous trouverez aux enchères sont souvent présentées à des montants de "mise à prix" très intéressant, et vous pourriez faire des découvertes surprenantes. D'autre autre côté, acheter un véhicule d'occasion, voire ancien, présente des risques même si l'opération peut vous permettre de faire une économie de 20 à 50%. Si vous êtes intéressé uniquement par les véhicules de collection ou les voitures anciennes, alors peut-être qu'il conviendra tout d'abord de sélectionner la vente aux enchères adaptée à vos souhaits.  Vous trouverez sur les sites suivants plusieurs dates de ventes aux enchères qui pourraient vous convenir cette année :
- AGUTTES Experts
- OSENAT Automobilia
- ALCOPA Auction
Vous pouvez aussi faire une recherche simple sur Google en tapant dans le moteur de recherche, par exemple les mots clés suivants : "prochaines ventes aux enchères voiture collection en 2020 france".

Mais quelles que soient les enchères que vous choisissez, certaines précautions sont à prendre, en particulier si vous n'êtes pas un professionnel de la mécanique. Puisque les ventes aux enchères sont ouvertes à tous, particuliers ou professionnels, toutes sortes de véhicules peuvent être proposés. L'acheteur doit payer, en sus des enchères, une part proportionnelle au prix marteau. Ces frais qui sont libres mais non négociables sont généralement compris entre 15 et 25 % HT du prix d'adjudication. D'autre part, lors de l’achat d’un véhicule dans une vente aux enchères, vous achetez le véhicule en l’état. Il est impossible d’essayer le véhicule avant le jour de la vente et bien souvent aucune garantie n’est proposée après l’achat. Alors, comment peut-on s'assurer de faire une bonne affaire si l'on veut absolument acheter un véhicule de collection aux enchères ?

Faire une bonne affaire aux enchères, toute une affaire

Effectivement, il a de nombreux points de vigilance à observer lorsque l'on veut absolument acheter un véhicule d'occasion, de prestige ou de collection lors d'une vente aux enchères en France, y compris dans la région Poitou-Charentes. Il faut penser à consulter les conditions de vente qui déterminent des points importants comme les modalités de paiement, les clauses de responsabilité concernant l’état des lots,
les frais de vente, et les conditions d’enlèvement du véhicule entre autres. Ces conditions complètent les conditions générales applicables à toute vente publique et peuvent varier d’une vente à l’autre. Vous pouvez trouver un exemple de conditions générales de vente publique en cliquant sur ce lien : Ventes volontaires de meubles aux enchères publiques (par "meubles" on entend bien sûr les "biens meubles", dont les véhicules).

Une fois que vous avez consulté toutes ces conditions, vous pouvez venir observer le véhicule quelques jours avant la vente, mais vous ne pouvez pas l'essayer ou l'ausculter sur le plan mécanique, vous devez vous fier à ce que vous voyez. Outre cette inspection recommandée, vous avez accès au résultat du dernier contrôle technique du véhicule, bien que dans certaines occasions le dernier contrôle puisse ne pas avoir été effectué récemment. Ensuite, il est conseillé d'être présent dans la salle au moment de la vente, et de participer en faisant un signe "clair" de la main pour signifier au commissaire-priseur que vous souhaitez porter une enchère supérieure une fois que le prix de départ a été annoncé. Sachez que c'est le commissaire-priseur qui choisit le montant supérieur, et non vous ! Attention par conséquent à ne pas vous laisser déborder par votre enthousiasme aux dépens de votre portefeuille, car vous devez absolument être solvable du montant accordé si le véhicule vous est adjudiqué. Quel est le montant maximum que vous devez accepter ?

Le prix à payer pour un achat aux enchères

Si vous achetez un véhicule de prestige mais récent, alors vous aurez préalablement vérifié sa côte Argus ou son prix conseillé de vente selon son état (mécanique, carrosserie, ancienneté, journaux spécialisés, etc.). Il faut aussi prévoir une marge substantielle pour les frais de réparation ou de préparation, car même si le véhicule paraît en bon état il y a toujours des pièces à changer ou des ajustements à effectuer pour en faire un véhicule de route sécurisé. Si vous n'êtes pas habitué à changer régulièrement de véhicule, peut-être n'avez-vous pas non plus une idée précise du prix de l'Assurance, qu'il vous faudra consulter alors auprès d'un Courtier ou d'une Agence d'assurances spécialisée en véhicule de collection ou de prestige.

Toujours prêt à payer le prix complet pour l'achat d'un véhicule de collection, ancien ou de prestige aux enchères publiques ? Sachez quand même que des Garages Automobiles sont spécialisés dans la recherche, la réparation et la préparation de véhicules, et que pour un prix vraiment très abordable vous pouvez trouver l'automobile de vos rêves, en toute sécurité, et sérénité ! C'est bien sûr le cas du Garage de l'Aubépin, qui avec ses partenaires peut même rechercher un véhicule sur un autre continent, Américain par exemple.

Dans tous les cas, après avoir trouvé votre véhicule pour cet été, et après l'avoir fait préparer par votre Atelier préféré, vous serez vraiment satisfait de rouler sur les routes françaises après un confinement assez long, car retrouver la liberté n'a pas de prix ! 

"Mécanique Réalité", des émissions qui donnent des idées

26/05/2020

"Mécanique réalité", des activités virtuelles ou réelles ?

Nous sommes très nombreux à visionner les émissions de télé-réalité, surtout quand il pleut ou qu'il fait froid et que l'espérance pouvoir sortir faire un tour s'évanouit, ou même lorsque le confinement nous bloque à la maison... Mais la plupart de ceux qui lisent ces pages regardent plus particulièrement les émissions de mécanique, réparation, et restauration de véhicules de collection ou de prestige, voire de transformation totale des bolides de légende. Ces reportages sur le terrain, devenus véritables émissions télévisuelles, nous permettent d'approcher le travail des gérants et collaborateurs d'ateliers de mécanique connus en Europe ou dans le Monde, au point d'envisager les revenus dégagés après avoir vendu le véhicule qui s'est laissé, plus ou moins facilement, réparé et restauré. Mais autant les méthodes que les échanges financiers sont-ils réels ou virtuels ? Autrement dit, les images reflètent-elles la réalité ?

Les héros des ateliers "roulent des mécaniques"

De nombreux responsables d'Ateliers mécaniques engagés dans les shows télévisuels en font un peu beaucoup, voire trop, lorsqu'ils présentent leurs activités, bien que cette attitude puisse être apparentée en général au besoin d'exprimer toutes leurs compétences face à la concurrence et au sentiment de fierté naturelle d'être cité en exemple parmi la profession. Il semble toutefois que certains se soient pris au jeu de leur image en imposant un style vraiment spécifique, tel que par exemple Danny "The Count" Koker (Las Vegas) qui arbore un look agressif qui ressemble de près à la mode "Punk" des années 80 voire au genre musical "Grunge" utilisé en général par les bikers américains, style approprié antérieurement à la diffusion de l'émission "Chasseurs de bolides" (pour information il est même possible de réserver une visite de la collection de voitures personnelles de Danny sur Tripadvisor --).

Dans les exemples cités plus haut, que ce soit Mike Brewer de l'émission Wheeler Dealer ou bien Richard Rawlings du célèbre "Gas Monkey Garage" au Texas, la mise est en général plus sage, si l'on fait exception de la tendance à mettre en évidence une célèbre boisson gazeuse avec alcool prise en général après une vente réussie ou même la boisson énergisante "Gas Monkey Energy". Cette boisson n'est pas sans rappeler la célèbre bouteille dont le logo est formé de deux taureaux se faisant face, destinée à donner un regain d'énergie à son consommateur en utilisant un mélange d'ingrédients stimulants, énergie apportée aussi par le tonitruant "Richard".

Un travail réel prenant et fatiguant

Sorti de toutes ces apparences et démonstrations de force, dans la réalité les mécaniciens des Ateliers présentés et leurs gérants doivent travailler de nombreuses heures... et bien souvent beaucoup plus que ce qui est présenté sur le grand écran. Lors de l'émission sont passés sous silence la recherche du véhicule, par internet et par téléphone, la prise de rendez-vous, le voyage aussi long que coûteux pour prendre possession du véhicule, les heures d'attente, et même la négociation régulièrement tronquée pour des raisons plus qu'évidentes.

La prise de commande des matériaux, le renvoi après réception d'un colis défectueux ou d'une erreur de livraison, les recherches pour définir la panne précise, les demandes d'information ou d'assistance au constructeur automobile, les démontages suite aux essais infructueux, les heures supplémentaires... car n'oublions pas, Outre-Atlantique en général toutes les heures supplémentaires sont payées, et sont par conséquent un levier naturel très important utilisé par le patron pour encourager ses experts de la mécanique et de l'électronique à rester travailler le soir, la nuit et même le week-end !

La "Mécanique réalité", un vivier conceptuel

Outre les différences culturelles, voire fiscales et réglementaires, n'oublions donc pas que ces émissions présentent des histoires réelles, le quotidien de spécialistes de la restauration automobile qui n'hésitent pas à démonter entièrement un véhicule pour le refaire à neuf. Il ne s'agit pas d'un travail d'amateur effectué dans un garage à temps partiel et débouchant sur un résultat mitigé quelques années plus tard, mais bien plus d'une profession à part entière qui doit absolument permettre à l'entreprise de dégager des bénéfices sonnants et trébuchants.

C'est pour cela que l'audience de ces émissions est positive, elles permettent autant de rêver en pensant à ce l'on pourrait avoir dans son propre garage que de comprendre les difficultés réelles rencontrées lors de la recherche, l'achat et la restauration d'un véhicule ancien ou moderne, de collection ou hors série, de prestige, voire même d'un véhicule de course ou tout-terrain. Tout cela nous mène à investir notre argent de la manière la plus rentable possible, c'est à dire en sachant utiliser les services des professionnels pour obtenir un résultat irréprochable... En parlant de cela...

#émission #mécanique

La première fois

13/05/2020

Acheter sa première vraie "Voiture de Collection" est plus souvent un acte impulsif qu'un geste calculé. Pourtant, même si les sentiments entrent en compte, il est nécessaire d'établir une liste de critères qui permettront d'assurer à votre premier achat un niveau de garantie suffisant pour que votre passion reste pérenne. Et avec, votre portefeuille...

1. Le premier critère c'est le budget, c'est à dire la préservation de votre budget ! En effet l'achat d'un véhicule peut être bien négocié, encore faut-il que vous ayez de quoi le réparer et le restaurer, sur le moyen terme. En général vous allez examiner en priorité la côte et le prix des annonces, le prix de l’assurance, la consommation, le prix de la location d’un box, et ces éléments sont suffisamment fiables pour ne pas vous tromper. Par contre, les frais d'entretien et de réparation sont aléatoires et il faudra que vous puissiez, par la suite, allouer une partie de votre budget à ces postes pour maintenir votre véhicule en état de marche voire en conditions optimum pour le revendre. Dans tous les cas n'hésitez pas à utiliser les magazines d'annonces spécialisés pour vous faire une idée du prix moyen d'acquisition, et laissez-vous 20 à 30% de marge sur votre budget global.

2. Le deuxième critère concerne le coût de l'entretien régulier, que votre voiture soit un modèle de collection plus ancien ou une sportive d’occasion semi-récente par exemple. Nous ne parlons pas des coûts de remise en état des composants défectueux, car vous devriez les avoir comptabilisés dans le prix d'acquisition (ce sont des réparations obligatoires). En faisant des recherches vous pourrez trouver des informations sur le coût des consommables et des fluides, selon l'intervalle d’entretien. Comptez en général une révision tous les deux ans, car vous dépasserez rarement les 5000 kilomètres par an avec votre voiture de collection. Néanmoins il faudra au minimum renouveler au moins l'huile et le liquide de freins qui n’apprécient pas l’immobilité et les démarrages sur les petites distances.

Ce qui vous demandera plus d'attention c'est le remplacement des pièces d'usure... par exemple les amortisseurs, le pot d'échappement, le radiateur, l'alternateur, ou le démarreur. Nous vous conseillons à ce propos d'utiliser les services d'un réparateur agréé qui bénéficie d'un agrément spécifique auprès d'un fabricant de pièces spécialisé comme Bosch Classic par exemple.

3. Le troisième critère est lié au profil de la personne, professionnel ou particulier, qui vend le véhicule. En effet même si les documents tels que carnets et factures sont essentiels, car ils vous permettront de comprendre la chronologie des réparations et autres évènements,  la vraie découverte c'est la rencontre avec le propriétaire vendeur. Ce moment vous apportera l'échange et les éléments d'analyse nécessaires pour connaître l'utilisation habituelle du véhicule et ses antécédents. Sondez le véritable mobile de la vente et vérifiez par des questions la véracité des explications données, n'hésitez pas à croiser les éléments de réponse pour déterminer leur valeur réelle.

Lors de cette rencontre, il faudra essayer le véhicule (s'il est en état de marche bien sûr). Faites conduire d’abord le propriétaire et observez-le. Comment manoeuvre t-il le véhicule, sa conduite est-elle fluide, sentez-vous la passion et l'amour de la mécanique et le respect du véhicule se refléter dans sa manière de conduire ? Vous paraît-il soigneux ? Quand il aborde les qualités du véhicule, notez-vous une réflexion qui émane de l'utilisation régulière du véhicule ? Bien sûr n'oubliez pas de l'essayer vous même...

Dernières réflexions avant l'achat

Vous vous sentez prêt à passer à l'acte d'achat ? Le stylo vous démange ?
Alors c'est le moment de réfléchir une dernière fois à quelques questions fondamentales.

Que ferez-vous avec ce véhicule ? Quels déplacements pensez-vous effectuer ? Quels voyages ? En famille, seul, avec des amis, pour partir tout un week-end ? Si jamais vous pensez rouler longtemps avec ce véhicule, supportera t-il la chaleur ou la pluie sur de longs trajets ?
L'utilisation que vous en ferez déterminera les conséquences logiques liées aux réparations et à l'entretien... Certains freins se grippent systématiquement, les injections peuvent vieillir et le super sans plomb déposé depuis longtemps dans les circuits peut-être néfaste pour votre véhicule. Réfléchissez bien à l'usage habituel que vous ferez cette voiture.

Enfin, même si vous êtes tombé amoureux, penser à la revente le jour de l’achat vous épargnera des déboires plus tard... Les autos qui paraissent excellentes, en apparence, peuvent vite se dégrader. Ce qui plaît aujourd'hui peut ne plus plaire dans plusieurs années. Et si vous étiez déçu plus tard, pourrez-vous vendre facilement ce véhicule ? Le plus grand risque : tomber amoureux d'une autre voiture plus performante ou d'une qualité irréprochable... et devoir vendre celle-ci plus vite que prévu ! Quelle sera la côte le jour de la vente ?

Evidemment vous ne pouvez pas obtenir toutes les réponses à ces questions, alors visez la qualité, et dans le moindre doute, appelez votre garage préféré (devinez lequel) pour affiner les derniers détail ! Vous pourriez même utiliser les services de Recherche personnalisée du Garage de l'Aubépin, pour obtenir un résultat plus rapide et fiable.


#voiture #vehicule

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK